Les primes énergies cumulable avec l’aide de l’ANAH

mardi 13 septembre 2011

Vous êtes un foyer aux revenus modestes éligible aux aides de l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) pour vos travaux de rénovation énergétique ; pouvez-vous cumuler cette subvention avec d’autres dispositifs financiers comme la prime éco-énergie ?

Les aides de l’ANAH : l’essentiel

Destinées aux ménages aux revenus fiscaux de référence modestes (plafond de ressources graduel à partir à partir de 19 074 €) à très modestes (à partir de 14 879 €), les subventions accordées par l’ANAH permettent de financer des travaux de rénovation entraînant des économies d’énergie ainsi qu’une amélioration du confort du logement. Le programme Habiter mieux Sérénité, MaPrimeRénov’ ou encore le CITE 2020 pour les foyers aux revenus intermédiaires peuvent prendre en charge en grande partie des chantiers d’amélioration énergétique. Les aides de l’ANAH : cumulables avec les autres dispositifs ?

Les différents programmes d’aides de l’ANAH peuvent se cumuler sous conditions avec d’autres dispositifs afin de bénéficier d’encore plus de facilité à mener à bien l’optimisation énergétique de votre logement :

  • MaPrimeRénov’ : la nouvelle prime unifiée pourra se cumuler avec le chèque énergie ou encore l’Eco-PTZ.
  • Le CITE 2020 : destiné aux foyers aux revenus intermédiaires, ce crédit d’impôt forfaitaire est cumulable avec la plupart des autres dispositifs, sauf avec MaPrimeRénov’ et Habiter Mieux.
  • TVA à taux réduit (5,5 %) : sur les matériaux et la main d’œuvre à condition de faire réaliser les travaux par un professionnel, cumulable avec les aides de l’ANAH sans conditions.
  • Éco-prêt à taux zéro (Eco-PTZ) : cumulable avec les aides de l’ANAH.
  • Certificats d’Économies d’Énergie (CEE) dont prime éco-énergie : attention ! La prime éco-énergie n’est pas cumulable avec le programme "Habiter Mieux Sérénité"