Isolation des murs

La pose est effectuée dans une maison ou un appartement existant depuis plus de 2 ans à la date de signature du devis par votre client.

L’isolation doit être réalisée entre une surface chauffée et non chauffée pour être éligible à la Prime Eco Energie.

Votre qualification RGE doit être valide à la date d’engagement des travaux (date de signature du devis par votre client), dans le domaine de travaux suivant :

  • Pour tout devis signé jusqu’au 31 décembre 2020 inclus :
    La qualification RGE doit-être obligatoirement « Pose de matériaux d’isolation thermique des parois opaques, pour ce qui concerne les murs en façade ou en pignon et les planchers bas »,
  • Pour tout devis signé à partir du 1er janvier 2021 inclus :
    - Pour une isolation des murs par l’extérieur : la qualification RGE doit-être obligatoirement « Pose ou installation de matériaux d’isolation thermique des murs par l’extérieur »
    - Pour une isolation des murs par l’intérieur : la qualification RGE doit-être obligatoirement « Pose ou installation de matériaux d’isolation thermique par l’intérieur, des murs, des rampants de toiture et des plafonds de combles »

En cas de recours à une sous-traitance, votre devis doit mentionner la raison sociale et le numéro SIREN de l’entreprise sous-traitante.
De plus, l’artisan sous-traitant doit être qualifié RGE au moment de la signature du devis par votre client et couvrir le domaine des travaux mentionné ci-dessus.

L’isolant respecte une résistance thermique minimale R de 3,7 m².K/W.

L’isolation doit être obligatoirement réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé. Les murs mitoyens à une autre habitation ne sont pas éligibles.

S’il s’agit d’une isolation par l’extérieur, l’enduit final (crépit ou équivalent) et/ou parement de protection doit être réalisé pour que l’opération soit éligible.

Pour que votre client perçoive la prime, les mentions suivantes doivent apparaître obligatoirement sur votre devis et votre facture :

  • La fourniture et la mise en place :
    • d’une isolation extérieure sur un mur en façade ou en pignon réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé
      ou
    • d’une isolation intérieure réalisée entre un espace chauffé et un espace non chauffé
  • Dans une cas d’une isolation thermique par l’intérieur (ITI) :
    • La fourniture et la mise en place d’une isolation thermique par l’intérieur
    • La marque et la référence de l’isolant
    • La surface d’isolant posé en m²
    • La résistance thermique de l’isolant installé (en m².K/W)
    • Le type d’isolation réalisé : isolation par l’intérieur (ITI) ou par l’extérieur (ITE)
    • Le descriptif complet des travaux, comprenant :
      • La technique de pose retenue : pose sous enduit, pose en bardage ventilé, …
      • Le mode de fixation de l’isolant : par collage, par calage sur ossature bois, par chevillage, …
      • La mise en place d’un rail de départ
      • La finition attendue : finition par enduit, finition en bardage, … L’enduit final (crépit ou équivalent) et/ou parement de protection doit être réalisé pour que l’opération soit éligible à la Prime.
      • La prise en compte des points singuliers : déplacement des gouttières, mise en place de goulottes de protection autour de câbles et gaines présents en façade, traitement des menuiseries, …
      • L’absence de dégradation des éléments de ventilation par les travaux d’isolation
  • Dans le cas d’une isolation thermique par l’extérieur (ITE) :
    • La fourniture et la mise en place d’une isolation thermique par l’extérieur
    • La marque et la référence de l’isolant
    • La surface d’isolant posé en m²
    • La résistance thermique de l’isolant installé (en m².K/W)
    • Le descriptif complet des travaux, comprenant :
      • Le système de fixation de l’isolant : fixation par collage, fixation mécanique (Rails), ossature bois …
      • Les éléments de finition attendus : plaque de plâtre, contre cloison maçonnée, …
      • La prise en compte des points singuliers : prises électriques et éclairages à déplacer, dépose et repose des radiateurs, ajustement au niveau des menuiseries existantes, …
      • La mise en place d’un pare vapeur si nécessaire.
      • L’absence de dégradation des éléments de ventilation par les travaux d’isolation

Le chantier de votre client pourra faire l’objet d’un contrôle sur place par un organisme de contrôle mandaté afin d’attester de la conformité des travaux. Nous vous remercions de vérifier la bonne réalisation des travaux : Pour une ITI, assure vous que :

  • L’isolant est posé de manière continue et ne présente pas de vide entre les isolants,
  • Un parement solide est installé et recouvre entièrement l’isolant : il n’y a pas d’isolant laissé à nu,
  • La finition est correctement réalisée selon le devis (joints entre plaque de plâtre réalisés, plâtre correctement installé, …),
  • Les points singuliers (ventilation, prises électriques, éclairage …) sont correctement traités.

Pour une ITE :

  • L’isolant est continu et ne présente pas de vide entre les isolants,
  • Si le système le nécessite, le chevillage est présent et réalisé selon les règles de l’art,
  • La finition (type enduit, bardage …) est présente sur l’ensemble des surfaces traitées : il n’y a pas d’isolant à nu.
  • Les points singuliers (menuiseries, gouttières, câbles, gaines …) sont correctement traités (déplacés, tubés, …)