+

Information importante COVID-19

Chers clients, chers visiteurs,
Nous reprenons progressivement l'étude de vos dossiers envoyés durant le confinement. Nous ne pouvons pas encore garantir des délais de traitement normaux pour les dossiers envoyés par courrier ou par mail.
Pour en savoir plus sur l'état d'avancement de votre dossier, nous vous invitons à vous connecter sur votre espace personnel.

Vous pouvez également nous contacter par mail ou par chat via notre site internet.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Information COVID-19

Isolation plancher combes : fonctionnement et méthodes

mercredi 13 novembre 2013

Pour isoler efficacement ses combles, il ne suffit pas de poser de l’isolant sous toiture : isoler le plancher est également efficace pour éviter déperdition de chaleur et dépenses énergétiques superflues. Comment procéder ?

L’isolation thermique des combles par le plancher

La technique est simple : on déroule sur le sol un matériau isolant, de type laine de verre en rouleaux ou panneaux d’isolants semi-rigides, à l’épaisseur nécessaire pour obtenir une résistance thermique minimale de 7 m².K/W qui ouvre droit aux aides fiscales et financières, comme la Prime Eco Energie. Des travaux a priori très simples pour de réelles économies d’énergie ! Mais la nature et la destination de votre grenier entrent en ligne de compte : combles aménageables ou perdus, l’isolant à mettre en œuvre, le type de pose ou encore le prix ne seront pas les mêmes. Il faudra également, quels que soient le matériau et le type de pose retenu, installer un écran pare-vapeur sur toute la surface du plancher, en continu : ainsi, l’humidité ne pourra pas s’accumuler dans l’isolant et lui faire perdre de son efficacité. Votre maison sera protégée !

Quels isolants pour le plancher des combles ?

Sur un plancher dit « léger », en bois ou en plâtre, comme c’est souvent le cas en rénovation, vous pouvez utiliser les matériaux suivants qui seront disposés entre les lambourdes :
  • La laine de verre ou de roche est le matériau le plus répandu, il est aussi l’un des moins coûteux. La laine est déroulée en une ou deux couches entre les poutres puis recouverte par des plaques de bois et un parement. À noter : la laine de roche présente de meilleures performances acoustiques. Les laines minérales sont plus indiquées pour les planchers des combles perdus. Prix : 3 à 15 €/m².
  • Les isolants synthétiques : polystyrène ou polyuréthane se présentent sous forme de panneaux rigides minces, de densités différentes, selon que votre plancher soit circulant (dans des combles aménagés) ou non (combles perdus). Leur efficacité thermique est reconnue, et ils isolent également du bruit. Toutefois, leur durée de vie est plus courte. Prix : de 5 à 20 €/m² selon la densité et l’épaisseur.
  • Les isolants naturels : laine de coton ou de chanvre, fibres de bois ou textile recyclés sont plus respectueux de l’environnement pour de très bonnes performances thermiques et acoustiques. Ils sont disponibles sous différentes formes : rouleaux, panneaux, en vrac pour épandage ou soufflage dans des combles perdus. Prix : de 12 à 30 €/m² environ.

Quelle pose pour l’isolant du plancher des combles ?

  • Pour un plancher circulant dans des combles aménageables (rampants de toiture) : privilégier les panneaux rigides ou semi-rigides qui seront disposés entre les lambourdes du plancher. Ils doivent être jointifs afin d’assurer une parfaite étanchéité.
  • Pour un plancher non-circulant dans des combles perdus : les isolants souples comme les laines minérales, recouvertes de bois pour une bonne finition, sont plébiscitées. Mais les isolants en vrac répartis par soufflage ou épandage présentent d’excellentes performances thermiques : laine de verre, mousse polyuréthane, chanvre, textile…

Voir aussi :

Calculezvotre prime
Inscrivez-vousdès maintenant