Prix isolation toiture : combien ça coute ?

mercredi 13 novembre 2013

Faire isoler sa toiture : un chantier de rénovation énergétique indispensable pour faire des économies d’énergie et un geste appréciable pour protéger l’environnement. Mais l’isolation de la toiture, selon la méthode et les matériaux choisis, a un coût très variable.

Coût de l’isolation de toiture par l’extérieur

L’isolation thermique d’une toiture par l’extérieur (ITE) est la solution la plus efficace pour gagner en confort au quotidien, mais aussi la plus coûteuse en raison de la main d’œuvre nécessaire. En effet, quelle que soit la technique choisie, il faudra toujours retirer entièrement la couverture de votre toit afin de dénuder la charpente. Le retrait des tuiles ou tout autre matériau de couverture, puis leur remise en place dans les règles de l’art après les travaux sont des étapes qui doivent être réalisées avec soin et mobilisent généralement plusieurs professionnels.

Parmi les avantages pratiques d’une isolation de toiture par l’extérieur :

  • Vous pouvez continuer d’habiter votre maison pendant le chantier.
  • Aucune perte de surface habitable : idéal pour des combles aménageables.

L’isolation par l’extérieur à l’aide de caissons chevronnés

Après retrait de la couverture, des panneaux autoportants sont posés, composés d’une plaque généralement en contreplaqué, d’un écran sous toiture pour garantir l’étanchéité, d’un isolant comme la laine minérale, le polystyrène (expansé ou extrudé) ou la mousse polyuréthane, d’une membrane pare-vapeur et enfin d’une plaque de parement, souvent en plâtre, qui tiendra lieu de plafond. Cette solution « tout-en-un » est simple et rapide à mettre en œuvre. Les raccords entre les panneaux sont faits par des bandes adhésives assurant l’étanchéité et l’absence de ponts thermiques.
  • Prix : 70 à 100 €/m² TTC.

Les panneaux d’isolation pour toiture

Assez similaire aux caissons chevronnés, la méthode consiste à poser à même la charpente des panneaux dits « sandwiches » constitués d’un parement extérieur faisant office de couverture, d’un isolant (polystyrène, polyuréthane, mais aussi fibre de bois, laine minérale ou encore liège), d’un pare-vapeur et d’un parement en bois ou en plâtre. Ils se fixent entre eux grâce à un système de rails emboîtables (un peu comme des lattes de parquet), et à la différence des caissons chevronnés, ils sont aussi fixés à la charpente à l’aide de vis et d’accroches particulières limitant les ponts thermiques. Leur grande longueur rend l’utilisation d’un engin de levage obligatoire ainsi que la présence d’au moins 3 professionnels pour la pose. En revanche, ils sont plus fins : de 3 à 20 cm selon la nature de l’isolant.
  • Prix : environ 60 €/m² TTC.

Tout savoir sur les panneaux d’isolation pour toiture

Le sarking

Méthode la plus coûteuse, le principe du sarking est le même que celui des panneaux, mais décomposé en plusieurs étapes. Une fois la couverture déposée, sont disposés sur la charpente, dans l’ordre :
  • Des panneaux rigides qui serviront de base et assureront la planéité ;
  • Une membrane pare-vapeur
  • Un isolant sous forme rigide (laine minérale, fibre de bois, polystyrène…)
  • Un écran sous-toiture et/ou un contre lattage pour ménager une lame d’air permettant à l’isolant de respirer
  • Enfin, des liteaux pour supporter la couverture.

Le sarking est la solution la plus utilisée en ITE. Attention : votre charpente doit être parfaitement saine et capable de supporter le poids des différentes plaques de matériaux.

  • Prix : de 130 à 200 €/m²

Coût de l’isolation de toiture par l’intérieur

L’isolation de la toiture par l’intérieur (ITI) est facile à mettre en œuvre ; en revanche, elle engendre des travaux qui vous forcent à quitter les lieux le temps du chantier. Par ailleurs, passer par l’intérieur de la maison pour la pose d’un isolant entraîne forcément une perte de surface habitable, en raison de l’épaisseur du matériau. Cette méthode impose aussi d’assez lourds travaux de finition et de remise en état.

L’isolation par l’intérieur traditionnelle

Pour mettre en œuvre cette solution d’isolation sous toiture, la surface interne de la toiture doit être facilement accessible, ainsi que la charpente. Il suffit alors de fixer sur celle-ci l’isolant de son choix, en ménageant une ventilation sous la toiture et en intégrant un pare-vapeur (souvent inclus dans l’isolant) : les laines minérales sont les plus utilisées, en version souple en rouleaux ou semi-rigide en panneaux, mais les fibres naturelles comme le bois ou la laine de mouton sont également prisées. Enfin, le parement extérieur, fréquemment en plâtre, est prêt à être revêtu : peinture, lambris, etc.
  • Prix : de 40 à 90 €/m²

Le cas particulier des combles perdus

Dans les combles perdus aussi, l’isolation est primordiale pour assurer confort thermique et économies d’énergie. Comme les problématiques de surface habitable sont inexistantes, vous pouvez opter pour une isolation déposée au sol par soufflage : une machine souffle un matériau isolant en vrac qui va se nicher dans les moindres recoins, supprimant tous les ponts thermiques.
  • Prix : de 15 à 20 €/m²

Les dispositifs d’aide à la rénovation énergétique

Les travaux d’isolation de la toiture d’une maison ou encore d’une toiture plate, quelle que soit la méthode choisie, sont éligibles aux différents dispositifs d’aide financière mis en place par l’État :
  • La Prime Rénov qui remplace le Crédit d’Impôt pour la Transition Énergétique (CITE) spécifique à l’isolation de toiture
  • La TVA à 5,5 % sur les fournitures (matériel, isolant)
  • La prime éco-énergie : testez votre éligibilité !
  • L’isolation pour 1 €. Comme son nom l’indique, vous n’avez qu’à payer 1 € à l’installateur choisi par Auchan pour isoler vos combles perdus.
  • L’éco-PTZ délivré par certaines banques pour les travaux de rénovation énergétique
  • Enfin, l’Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat (Anah) délivre une aide aux ménages modestes pour la rénovation de la toiture, entre autres.
Calculezvotre prime
Inscrivez-vousdès maintenant