Quelle est la durée de vie moyenne d’un poêle à granulés ?

homme souriant

mardi 13 septembre 2011

QUELLE EST LA DURÉE DE VIE MOYENNE D’UN POÊLE À GRANULÉS ?

Un poêle à granulés est un investissement durable, avec une durée de vie moyenne de 15 à 20 ans. Cette durée de vie est légèrement moindre que celle du poêle à bois, qui peut souvent dépasser 20 ans avec un entretien adéquat. Toutefois, la durée de vie d’un poêle à granulés peut être optimisée grâce à un entretien régulier et soigné, incluant le nettoyage fréquent des composants et le respect des instructions du fabricant. Il est également important de noter que la qualité des granulés utilisés et la fréquence d’utilisation du poêle peuvent influencer sa longévité. En somme, bien que légèrement inférieure à celle d’un poêle à bois, la durée de vie d’un poêle à granulés reste significative, faisant de lui un choix fiable et durable pour le chauffage domestique.

COMMENT ENTRETENIR SON POÊLE À GRANULÉS ?

Poêle à granulés : les pièces à surveiller

Le poêle à granulés possède de nombreuses pièces qui peuvent constituer des points de fragilité. Parmi les plus importantes :

  • La bougie d’allumage : présente sur les poêles à pellets et non sur les poêles à bûches, cette pièce électronique permet le déclenchement automatique de l’allumage de l’appareil. Pour schématiser, on peut la rapprocher d’une résistance électrique qui monte en température jusqu’au point de combustion des granulés.
  • La sonde : fonctionnant en association avec la bougie, la sonde est un capteur de température des fumées qui se dégagent des granulés pendant la montée en température de la bougie. C’est un important élément de sécurité de votre poêle.
  • La vis : cet élément achemine la dose de granulés nécessaire à l’allumage et à la production de chaleur. Là encore, il s’agit d’une pièce contrôlée par le système électronique de votre poêle à pellets.

Poêle à granulés : les pannes les plus fréquentes

Contrairement à son cousin le poêle en céramique, qui fonctionne sans électricité ni éléments électroniques, le poêle à pellets peut tomber en panne. L’écran d’affichage de votre poêle vous alerte via un message d’erreur et/ou un son. Sur certains modèles élaborés, l’inscription détaillera la nature du problème rencontré, mais, la plupart du temps, ce sera à vous (ou au professionnel chargé de l’entretien de votre appareil) de trouver la réponse au dysfonctionnement ! Les pannes les plus fréquemment rencontrées sur les poêles à pellets sont souvent liées à une pièce défectueuse ou à un réglage défaillant :

  • Bougie défectueuse : la bougie d’allumage ne fonctionne plus, elle ne permet pas une montée en température suffisante à la combustion des pellets, voire…ne s’allume plus du tout ! Un remplacement de bougie est une opération relativement simple. Comptez entre 20 et 190 € environ pour une bougie neuve. Cette fourchette de prix est très large du fait des différents types de bougie d’allumage existant sur le marché (bougie raccord 3/8, bougie d’allumage quartz, bougie en céramique, bougie à basse tension, etc.).
  • Dysfonctionnement de la sonde de température : la sonde ne détecte pas une température suffisante pour lancer le processus d’allumage ; vous observez un dégagement de fumées, mais pas d’inflammation. La sonde peut être défectueuse (la pièce coûte une trentaine d’euros), ou tout simplement déplacée légèrement.
  • Défaut d’alimentation en pellets : il y a trop, ou pas assez (voire pas du tout !) de granulés acheminés dans la chambre de combustion du poêle. Plusieurs situations sont envisageables :
    • Il n’y a plus assez de granulés dans le réservoir : vérifiez le niveau et remplissez-le au besoin.
    • Des granulés se sont accumulés sur les bords du réservoir, et la vis ne parvient pas à les atteindre : vérifiez le remplissage du réservoir.
    • La vis laisse passer trop de granulés : la bougie ne peut parvenir à les enflammer. Il faut revoir le réglage de la vis pour adapter la quantité de pellets.
  • Enfin, la vis peut être coincée, voire endommagée et nécessiter un remplacement : cette pièce importante a un coût variable selon le modèle du poêle, demandez conseil à un professionnel de l’entretien et de la réparation.

Comment éviter les pannes avec un poêle à granulés ?

Les petites pannes et autres dysfonctionnements passagers du poêle à granulés peuvent apparaître n’importe quand suite à son installation, mais un entretien régulier est la clé pour éviter que ces situations ne deviennent récurrentes. Pour éviter les pannes avec un poêle à granulés, il est essentiel de suivre quelques étapes clés d’entretien et de maintenance :

  • Entretien régulier par l’utilisateur : Bien que le poêle à granulés ne nécessite pas un entretien complexe de votre part, des actions simples mais régulières sont nécessaires. Assurez-vous de vider régulièrement le bac récupérateur des cendres et de nettoyer la vitre du poêle pour maintenir une bonne visibilité et un fonctionnement efficace.
  • Ramonage professionnel : Deux ramonages annuels sont obligatoires et doivent être réalisés par un professionnel qualifié. Ce processus est crucial pour éliminer les dépôts accumulés dans le conduit d’évacuation des fumées, ce qui prévient l’encrassement et assure une évacuation efficace des fumées.
  • Visite de contrôle et d’entretien annuelle : En plus du ramonage, une visite de contrôle et d’entretien annuelle par un spécialiste est indispensable. Cette étape permet de vérifier l’état général du poêle, de remplacer les pièces en fin de vie, et d’effectuer les ajustements nécessaires pour garantir son bon fonctionnement.
  • Dimensionnement correct du poêle : Assurez-vous que votre poêle est correctement dimensionné pour l’espace à chauffer. Un poêle trop puissant pour une petite pièce peut fonctionner en sous-régime, entraînant un encrassement rapide et compromettant à la fois les performances du poêle et votre sécurité.
  • Contrat d’entretien annuel : Souscrire à un contrat d’entretien annuel avec un professionnel est une mesure proactive. Cela permet non seulement d’anticiper les problèmes en remplaçant les pièces usées, mais aussi de prolonger la durée de vie de votre poêle à granulés.

En suivant ces étapes, vous pouvez minimiser le risque de pannes et garantir un fonctionnement optimal et sécurisé de votre poêle à granulés.Voir également :