+

Vous avez prévu d’engager vos travaux en 2022? Vous pourrez créer votre dossier à partir du 1er janvier 2022, une fois votre réinscription au programme effectuée.

Renouvellement inscription

Aide

couple heureux

En quoi consiste le contrôle des travaux d’isolation ?

lundi 23 novembre 2020

Le contrôle sur site, imposé par la réglementation des Certificats d’Économies d’Énergie, permet de vérifier la bonne réalisation des travaux d’isolation effectués par votre installateur, ainsi que leur conformité avec les normes en vigueur.
Les éléments contrôlés seront notamment :

  • Pour l’isolation des combles perdus
    -  Le coffrage ou écran de protection autour des conduits de fumées et des dispositifs d’éclairage encastrés
    -  La rehausse rigide au-dessus de la trappe d’accès,
    -  Le pare-vapeur ou tout autre dispositif équivalent. Il est nécessaire en zone climatique froide si le plancher des combles est en bois ou il s’agit d’un plafond léger suspendu aux solives (ex : plaques de plâtre). Une zone climatique est définie par l’altitude du chantier réalisé dans les départements listés ci-dessous. Si l’altitude du chantier est supérieure à celle mentionnée dans le tableau, alors il est situé en zone froide. Vous pouvez connaître l’altitude d’un lieu depuis https://www.geoportail.gouv.fr/
Altitude > 1000mAltitude ≥ 900mAltitude > 800mAltitude > 600mAltitude > 400m
Alpes-Haute Provence (04) Allier (03) Ain (01) Doubs (25) Meurthe et Moselle (54)
Aveyron (12) Cantal (15) Hautes Alpes (05) Haute-Marne (52) Moselle (57)
Lozère (48) Corrèze (19) Ardennes (08) Meuse (55) Bas-Rhin (67)
Creuse (23) Aube (10) Haut-Rhin (68)
Haute-Loire (43) Côte d’Or (21) Vosges (88)
Puy-de-Dôme (63) Isère (38) Terr.de Bellfort (90)
Haute-Vienne (87) Jura (39)
Loire (42)
Marne (51)
Nièvre (58)
Rhône (69)
Haute-Saône (70)
Saône et Loire (71)  
Savoie (73)
Haute-Savoie (74)
Yonne (89)

Par exemple, un chantier situé en Meurthe et Moselle à une altitude de 410 m est considéré comme étant dans une zone climatique froide.
-  Le déflecteur. La pose de déflecteurs est nécessaire si l’isolant est en contact direct avec la toiture. Un déflecteur protège le matériau contre les déplacements et les variations de pression, tout en maintenant la circulation de l’air.

Ces aménagements doivent être mentionnés par votre installateur sur votre devis et votre facture.

  • Pour l’isolation des rampants de toiture
    -  Le coffrage ou écran de protection autour des conduits de fumées et des dispositifs d’éclairage encastrés
    -  La pose par le professionnel d’un pare-vapeur ou tout autre dispositif équivalent. Ces aménagements doivent être mentionnés par votre installateur sur votre devis et votre facture.
  • Pour l’isolation des murs
    Si une isolation thermique par l’intérieur (ITI) a été réalisée :
    -  L’isolant est posé de manière continue et ne présente pas de vide entre les isolants,
    -  Un parement solide est installé et recouvre entièrement l’isolant : il n’y a pas d’isolant laissé à nu,
    -  La finition est correctement réalisée selon le devis (joints entre plaque de plâtre réalisés, plâtre correctement installé, …),
    -  Les points singuliers (ventilation, prises électriques, éclairage …) sont correctement traités.
    Si une isolation thermique par l’extérieur (ITE) a été réalisée :
    -  L’isolant est continu et ne présente pas de vide entre les isolants,
    -  Si le système le nécessite, le chevillage est présent et réalisé selon les règles de l’art,
    -  La finition (type enduit, bardage …) est présente sur l’ensemble des surfaces traitées : il n’y a pas d’isolant à nu.
    -  Les points singuliers (menuiseries, gouttières, câbles, gaines …) sont correctement traités (déplacés, tubés, …)

    Ces aménagements doivent être mentionnés par votre installateur sur votre devis et votre facture.