Les travaux de rénovation à privilégier pour l’hiver

Date de publication : vendredi 25 décembre 2020

L’hiver arrive, synonyme d’humidité et de froid. Pour éviter que la maison ne se transforme en passoire thermique et que les factures d’énergie explosent, voici les travaux de rénovation à privilégier au plus tôt.

Toits enneigés

Une toiture au top pour une mise hors d’eau effective

Une tuile cassée ou une ardoise arrachée au toit par le vent peuvent causer des dommages importants en hiver, en laissant s’écouler l’eau de pluie à l’intérieur de la maison. Il est donc primordial d’assurer une vérification complète de l’état de la toiture.

Cette vérification doit être réalisée après démoussage du toit. Il consiste à pulvériser un produit qui élimine toutes les mousses et autres lichens qui se sont installés sur la couverture. Après avoir remplacé les tuiles ou ardoises cassées ou manquantes, vous devez appliquer un traitement hydrofuge, qui renforce l’étanchéité du toit pendant l’hiver.

Vous pouvez terminer le traitement de la toiture par un nettoyage des gouttières, pour permettre à l’eau de pluie de s’évacuer correctement. Des parefeuilles empêcheront les feuilles de boucher les gouttières, à l’avenir.

Isolation et changement des fenêtres, les travaux de rénovation énergétique indispensables

La toiture peut laisser passer jusqu’à 30 % de la chaleur produite dans la maison. Seule une bonne isolation thermique peut limiter ce phénomène. Si l’isolation est ancienne, l’idéal est de reposer une isolation par-dessus avant l’hiver. De cette façon, les épaisseurs d’isolants s’additionnent pour un coût moins élevé. Une bonne isolation peut être posée rapidement. Il est possible de bénéficier de MaPrimeRénov’ sans conditions de revenus pour tout devis de travaux d’isolation signé après le 1er octobre 2020.

Les fenêtres laissant passer l’air sont la cause de 10 à 15 % de déperditions de chaleur selon l’ADEME. Une fois la toiture isolée, les fenêtres peuvent aussi être changées avant l’hiver, pour faire baisser sérieusement la facture de chauffage et peut-être atteindre une classe énergétique plus favorable. Si tel est le cas, vous pourrez bénéficier d’un bonus sur MaPrimeRénov’. Quoiqu’il en soit, ces travaux sont éligibles à la prime éco-énergie si les nouvelles fenêtres répondent aux conditions techniques définies ici.

Un chauffage bien entretenu pour plus d’efficacité

Qu’il s’agisse de la chaudière ou du poêle à bois, les systèmes de chauffage doivent être entretenus par un professionnel avant l’hiver et en cours de saison de chauffe.

Mieux vaut s’y prendre en avance pour fixer un rendez-vous avec son chauffagiste ou tout autre professionnel. Rares sont les ménages qui anticipent cet entretien et les professionnels sont souvent débordés à la rentrée.

Pensez également à protéger les tuyaux de chauffage et d’eau contre le gel pour éviter les mauvaises surprises au moment des fortes gelées. De plus, cette astuce permet de conserver la chaleur dans les tuyaux et, par conséquent, d’économiser l’énergie de chauffage et sanitaire.

La priorité, contacter un conseiller énergétique

Selon l’ADEME, en 2014, sur 3 millions et demi de rénovations de logements, seules 288 000 étaient des rénovations énergétiques performantes ou très performantes. En effet, rien ne sert de changer les fenêtres dans une maison mal isolée. De même, la chaudière la plus performante ne peut rien contre les déperditions de chaleur importantes.

Un conseiller en énergie FAIRE est à même de vous aider à définir quelles sont les priorités en matière de travaux de rénovation énergétique dans votre logement. Il peut aussi faire une estimation du coût des travaux et des aides auxquelles ils sont éligibles.

Vous pouvez également bénéficier d’un accompagnement personnalisé en vous inscrivant à la prime éco-énergie Auchan. Nos conseillers vous rappelleront dès que vous aurez rempli le formulaire pour vous indiquer quels sont les travaux éligibles et le montant des aides que vous pouvez obtenir. Cet appel est sans engagement de votre part.