+

Vous avez prévu d’engager vos travaux en 2022? Vous pourrez créer votre dossier à partir du 1er janvier 2022, une fois votre réinscription au programme effectuée.

Renouvellement inscription

Domotique et économies d’énergie sont-elles compatibles

Date de publication : vendredi 13 novembre 2020

Une majorité de Français sont persuadés, selon une étude, que la domotique ne sert à rien. Ils n’y voient que gadgets alors qu’elle pourrait leur faire réaliser des économies d’énergie. Explications.

Téléphone

Domotique, les Français n’y croient pas trop

Une étude, réalisée par ManoMano en 2018 auprès d’un panel de 2500 personnes, démontre que 7 Français sur 10 n’étaient pas prêt à passer le pas de la domotique, n’y voyant que peu d’intérêt :

  • 20 % pensaient à la sécurité (alarmes, caméras, etc.),
  • 16 % pour l’arrosage et la gestion de la consommation d’eau,
  • 13 % pour le chauffage,
  • 11 % pour l’éclairage.

Ils n’étaient que 18 % à penser installer la domotique dans le but de faire des économies d’énergie et seulement 24 % voulaient une maison entièrement domotisée.

A un moment où l’on ne parle que transition énergétique, lutte contre les passoires thermiques, économies d’énergie, un tel positionnement est étonnant. La domotique semble réservée à une strate de population aisée et passionnée de modernité technologique.

Pourtant, nombre d’outils connectés sont indispensables pour réaliser des économies d’énergie tout en améliorant son confort :

  • Thermostats,
  • Chauffage intelligent,
  • Radiateurs pilotés à distance,
  • Chaudières connectées, etc.

C’est sans doute la question de l’investissement initial qui fait reculer la majorité des ménages, la moitié des Français considérant que la domotique est trop chère à l’achat. Alors ils se contentent de leurs appareils classiques, non connectés.

Des mentalités court-termistes à faire évoluer

Les propriétaires, qu’ils soient résidents ou bailleurs, mettent peu d’entrain à améliorer la performance énergétique de leurs logements. C’est la raison pour laquelle le Gouvernement met en œuvre, depuis plusieurs années, des mesures financières pour lutter contre les passoires thermiques.

Si les Hollandais et les Belges n’installent plus que du triple-vitrage, en neuf comme en rénovation, les Français en sont encore loin, le double-vitrage n’étant pas encore la norme. Même chose pour l’isolation, dont le coût n’est pourtant pas si élevé au regard des économies d’énergie qu’elle assure.

Seule une sensibilisation très ciblée et massive, à travers France Relance, peut inciter les ménages à mettre en œuvre des opérations globales d’économie d’énergie incluant la domotique.

Quels outils domotiques pour réaliser des économies d’énergie ?

La domotique consiste à équiper les éléments de la maison de fonctions automatiques et, potentiellement, connectées. De cette façon, ils peuvent être pilotés à distance à l’aide d’un simple smartphone. Vous pouvez ainsi baisser le chauffage à 15 °C en partant le matin et le remonter à 20 °C 30 minutes avant votre retour. Vous pouvez aussi relever les volets quand le soleil chauffe la maison et les redescendre quand la nuit tombe, même si vous n’êtes pas là. Peuvent également être automatisés tous les appareils d’éclairage, de ventilation, les équipements de sécurité, etc. Les principaux équipements de domotique qui permettent de réaliser des économies d’énergie sont :

  • Les appareils de pilotage à distance des installations de chauffage,
  • Les détecteurs de présence,
  • Les thermostats programmables.

Il faut savoir que, dès lors qu’ils participent à l’amélioration de la performance thermique du logement et permettent d’économiser de l’énergie, ces appareils peuvent être éligibles aux aides à la rénovation énergétique. Vous pourrez également bénéficier des aides de l’ANAH, de la TVA à taux réduit ou encore du de l’éco-prêt à taux zéro. De plus, l’installation de robinets thermostatiques sur des radiateurs de chauffage central et la pose d’appareils de programmation d’intermittence sont éligibles à la prime éco-énergie.

Et pour simplifier la vie de ceux qui hésiteraient encore, une norme standard est en cours de mise au point (CHIP, pour Connected Home over IP) qui rendra compatibles tous les objets connectés.