+

Information importante COVID-19

Chers clients, chers visiteurs,
Nous reprenons progressivement l'étude de vos dossiers envoyés durant le confinement. Nous ne pouvons pas encore garantir des délais de traitement normaux pour les dossiers envoyés par courrier ou par mail.
Pour en savoir plus sur l'état d'avancement de votre dossier, nous vous invitons à vous connecter sur votre espace personnel.

Vous pouvez également nous contacter par mail ou par chat via notre site internet.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Information COVID-19

Pourquoi isoler sa maison pour l’été ?

Date de publication : vendredi 31 juillet 2020

Isoler un logement est indispensable pour conserver la chaleur et diminuer ses factures de chauffage. On pense moins à isoler sa maison pour l’été, et pourtant les grosses chaleurs et les canicules récurrentes devraient nous y inciter.

Rideaux blanc

Pourquoi isoler sa maison pour l’été ?

Il est tout à fait possible, et même recommandé, de protéger sa maison des grosses chaleurs de l’été. Dans les logements des années 1960 à 2000, les matériaux utilisés n’étaient pas suffisamment performants pour y parvenir. Une rénovation thermique permettrait de remédier à la situation et d’obtenir une isolation suffisante pour maintenir la chaleur à l’extérieur.

En isolant le logement, on obtient un meilleur confort de vie dans la maison, surtout à une époque où les niveaux de température s’élèvent fortement. La réglementation thermique applicable depuis 2013 (RT 2012) impose des critères en matière de confort d’été. Elle définit une référence à ne pas dépasser, la TICREF (température intérieure conventionnelle de référence). Il s’agit de la température maximale mesurée dans le logement dans une période de 5 jours consécutifs de fortes chaleurs, fixée à 26 °C. Les maisons respectant cette norme devraient, en principe, conserver une température raisonnable sans climatisation.

L’isolation efficace permet non seulement de gagner en confort mais aussi de diminuer sa facture d’énergie. Rappelons que la RT 2012 fixe une limite de consommation annuelle de 50 kWh par mètre carré pour les différents usages :

  • chauffage,
  • eau chaude,
  • éclairage,
  • refroidissement,
  • autres.

Comment bien isoler sa maison des fortes chaleurs ?

Les endroits les plus exposés au rayonnement solaire sont la toiture et les combles. Pour bien isoler sa maison contre les fortes chaleurs, il est donc essentiel de les traiter en priorité, a fortiori les combles perdus, les plus exposés. Une isolation du plancher des combles est la plus efficace pour limiter les transferts de chaleur du toit vers l’intérieur du logement.

Côté murs, l’isolation contre le chaud favorise l’inertie thermique. La meilleure isolation reste l’isolation extérieure, qui diminue les risques de ponts thermiques, susceptibles de faciliter les transferts thermiques.

L’isolation, pour être parfaitement efficace, doit être complétée par une ventilation optimale, de préférence double flux, et des ouvertures performantes, de type double ou triple vitrage, offrant une bonne résistance thermique.

Quels matériaux privilégier pour résister aux canicules ?

Les meilleurs matériaux pour isoler sa maison du froid comme du chaud sont ceux qui offrent de bonnes performances en été comme en hiver.

Pour protéger la maison du froid, l’isolant doit présenter une résistance thermique élevée. Si la norme RT 2012 impose une résistance thermique de 4 à 4,4 m².K/W selon les régions, il faut savoir que la norme RT 2020 limitera la consommation de chauffage à 12 kWhep par m² et par an. La résistance thermique se calcule à partir de deux éléments : la conductivité du matériau (lambda) et son épaisseur. Plus la conductivité du matériau est basse, moins l’épaisseur nécessaire sera importante.

Bien isoler sa maison pour l’été implique de s’intéresser au temps de déphasage des matériaux. Plus il est élevé, plus il tient la chaleur éloignée de l’intérieur.

Les isolants synthétiques et les laines minérales présentent un lambda faible et nécessitent donc peu d’épaisseur mais leur temps de déphasage est à l’image (4 à 6 heures). A contrario, les panneaux de fibres de bois, de liège expansé et de ouate de cellulose présentent un temps de déphasage élevé (12 à 15 heures) pour un lambda un peu plus élevé.

Sources :