Travaux d’isolation : la méthode du sarking

Date de publication : vendredi 4 décembre 2020

Le sarking est l’une des méthodes qui peut être utilisée pour réaliser des travaux d’isolation dans la maison. Cette technique d’isolation présente de nombreux avantages, à condition d’être réalisée par des professionnels. En quoi consiste-t-elle et quel est son coût ?

Toitures

Les avantage de la méthode du sarking

Les déperditions de chaleur par la toiture représentent près de 30 % de l’énergie de chauffage, selon l’ADEME. L’une des principales raisons de ces déperditions de chaleur par la toiture est la présence de ponts thermiques. Les travaux d’isolation peuvent être réalisés par l’intérieur, au moyen d’une couche d’isolant en rouleaux ou en flocons déposée sur le plancher, par exemple. Mais l’isolation par l’extérieur, le sarking, présente des avantages complémentaires.

Le sarking est notamment très utile si vous souhaitez isoler des combles aménagés ou aménageables. La méthode du sarking permet ainsi de conserver toute la surface des combles en surface utile. Les décors intérieurs, comme les poutres apparentes, pourront également être conservés.

La méthode du sarking est particulièrement recommandée dans les régions les plus froides, où les variations de températures sont les plus importantes. S’agissant d’une isolation en continue, elle supprime les ponts thermiques et rend la toiture totalement étanche à l’air comme à l’eau. La charpente est ainsi préservée de l’humidité et l’isolation est plus résistant dans le temps.

Comment sont réalisés les travaux d’isolation par sarking ?

L’isolation de la toiture par l’extérieur demande le savoir-faire d’un professionnel pour atteindre tous ses objectifs.

  1. Tout d’abord, la charpente est dénudée, par enlèvement des tuiles ou ardoises et autres éléments de la toiture.
  2. Un frein vapeur est posé sur la sablière.
  3. Des chevrons sont fixés entre la sablière et le faîtage.
  4. Un platelage vient ensuite se fixer sur les chevrons.
  5. Un pare-vapeur est déroulé sur l’ensemble de la toiture. L’ajustage du pare-vapeur et du frein vapeur a pour but d’empêcher la condensation et d’assurer une bonne étanchéité du logement à l’eau et à l’air.
  6. Les panneaux d’isolant rigides sont posés.
  7. Ils sont recouverts d’un pare-pluie.
  8. Des contre lattes sont fixées à l’axe des chevrons.
  9. Les éléments de toiture sont reposés sur les contre lattes.

La méthode du sarking est l’une des méthodes d’isolation les plus chères, mais le prix dépend principalement du choix de l’isolant. Les panneaux de laine minérale, la fibre de bois ainsi que la mousse polyuréthane sont les plus utilisés en isolation par sarking. Il faudra compter en moyenne 200 euros par mètre carré isolé.

Quelles sont les aides à l’isolation thermique par sarking ?

Les travaux d’isolation sont éligibles aux aides à la rénovation énergétique. Vous pouvez ainsi bénéficier de MaPrimeRénov’, étendue à tous les ménages dans le cadre du plan de relance, ou encore de l’éco-prêt à taux zéro et du taux réduit de la TVA.

Simulation de ma prime éco-énergie :
Un couple avec 2 enfants habitant le Rhône, réalisant l’isolation de 100 m² de combles perdus par sarking, pourra bénéficier d’une prime éco-énergie de :

  • 1 275 € si ses revenus sont inférieurs à 30 572 €,
  • 1 275 € si ses revenus sont compris entre 30 572 et 39 191 €,
  • 1 233 € au-delà.

L’isolation des combles ou toitures doit répondre à des conditions de performance d’au moins 6 m².K/W sous rampants de toiture.

Il existe aussi des aides locales à la rénovation énergétique et à la lutte contre la précarité énergétique. Ainsi, dans le Rhône, où les conditions météorologiques sont extrêmes d’une saison à l’autre, les travaux d’isolation par sarking peuvent être, sous certaines conditions, subventionnés à hauteur de 80 %.

Il est important de souligner que pour bénéficier des aides, les travaux d’isolation doivent être réalisés par un professionnel RGE qui doit impérativement faire une visite technique du chantier avant de faire son devis.