+

Vous avez prévu d’engager vos travaux en 2022? Vous pourrez créer votre dossier à partir du 1er janvier 2022, une fois votre réinscription au programme effectuée.

Renouvellement inscription

Coup de pouce « Vélo » Plus : engagez-vous pour le vélo

Date de publication : vendredi 30 octobre 2020

Le Gouvernement avait lancé en 2018 un vaste Plan « Vélo » dont l’objectif, d’ici 2024, était de tripler le nombre de déplacements quotidiens à vélo. En mai 2020, à la sortie du confinement, le Gouvernement a conforté ce plan en débloquant 60 millions d’euros pour l’opération Coup de pouce « Vélo ». Devant le succès de cette opération, il a décidé de l’abonder de 20 millions d’euros. Découvrez le Coup de pouce « Vélo ».

Vélo en ville

Le Coup de pouce « Vélo », une incitation à l’usage du vélo

Lancé en mai 2020, à l’occasion du déconfinement, le Coup de pouce « Vélo » était doté de 60 millions d’euros et permettait :

  • le remboursement du montant hors taxes, à hauteur de 50 euros, de la réparation des vélos par des réparateurs référencés,
  • la prise en charge d’un cours de vélo (sauf TVA) d’une heure et demie à 2 heures auprès d’un moniteur référencée.
  • la prise en charge à hauteur de 60% de l’investissement la pose et l’installation de supports vélo non couverts, temporaires ou non.

Ce Coup de Pouce Vélo est rattaché au programme CEE « Alvéole ». Ce dispositif, toujours existant, comprend la mise en place, par les collectivités et autres institutions (gares, écoles, etc.), d’abris vélos et structure d’attaches vélos, subventionnés par les obligés financeurs du programme à hauteur de 60 %.

Avec la crise sanitaire, les déplacements quotidiens à vélo, qui permettent d’échapper aux transports en commun, se sont multipliés. Le Coup de Pouce « Vélo » a connu un beau succès et l’objectif de 300 000 réparations était atteint en août 2020.

Le Coup de pouce « Vélo » Plus, un renforcement du Coup de pouce « Vélo »

Devant un tel succès, le Gouvernement a décidé, en septembre dernier, de prolonger et de renforcer le Coup de Pouce « Vélo » avec l’opération “Coup de pouce Vélo Plus”

Le Coup de Pouce Vélo Plus permet à des cofinanceurs d’abonder le dispositif Coup de Pouce Vélo.

Concrètement, le Coup de Pouce Vélo Plus agit :

Les cofinanceurs recherchés sont des collectivités (en priorité), des employeurs, des bailleurs sociaux mais également tous types d’acteurs qui souhaitent participer au renforcement du système vélo national.

Doublement du Coup de Pouce « Vélo » Plus, les collectivités s’y mettent

Avec le Coup de Pouce « Vélo » Plus, les co-financeurs peuvent doubler le montant de prise en charge du Coup de pouce « Vélo ». Sont notamment concernés les collectivités et les employeurs.

Depuis le 1er octobre 2020, pour bénéficier du Coup de pouce « Vélo » Plus, il suffit de se connecter sur la plateforme CoupdePouceVelo.fr. Le fait de renseigner ses identifiants (numéro de préinscription et mot de passe) donne accès à la plateforme Coup de Pouce « Vélo » Plus afin de demander un remboursement complémentaire. Le virement est effectué directement par le co-financeur.

Les personnes qui ont bénéficié du Coup de pouce « Vélo » pour une réparation ou une remise en selle depuis mai 2020 peuvent ainsi bénéficier du Coup de pouce « Vélo » Plus de façon rétroactive. Ses factures « réparation » et « remise en selle » sont automatiquement chargées sur son espace personnel Coup de pouce « Vélo » Plus.

Co-financeurs, faites-vous connaître

Plusieurs collectivités se sont déjà engagées dans l’opération Coup de pouce « Vélo » Plus.

La Métropole Rouen-Normandie s’est engagée sur les volets :

  • aide à la réparation du vélo à hauteur de 50 euros complémentaires,
  • installation d’ateliers gratuits d’auto-réparation, continuant ainsi son engagement en faveur des vélos et de la mobilité douce. D’autres mesures illustrent la volonté de la métropole :
  • aide à l’acquisition de vélos à assistance électrique, vélos pliants et vélos cargos ou familiaux,
  • mise en place de parcs vélos gratuits accessibles 24 heures sur 24, près des arrêts de métro, bus et TEOR.

De son côté, le département de la Mayenne participe à la réparation des vélos à hauteur d’un complément de 50 euros.

À Bordeaux Métropole, outre la prise en charge d’une partie de la facture de réparation, la collectivité a ouvert une Maison itinérante du vélo et des mobilités où il est possible d’apprendre à réparer soi-même son vélo.

Les collectivités ont tout intérêt à s’inscrire dans une politique de mobilité favorisant l’usage du vélo et le Coup de pouce « Vélo » Plus est un axe fort de cette politique. Le développement de l’usage du vélo n’agit pas seulement sur l’environnement. Il a aussi un impact positif sur l’emploi local (réparation des vélos, programme ATMA, formation à la remise en selle et à l’auto-réparation, etc.)

La plateforme Coup de Pouce « Vélo » Plus est d’ores et déjà accessible aux co-financeurs et aux particuliers en ce qui concerne la prise en charge des volets « réparation » et « remise en selle ».

Les collectivités engagées et les employeurs ou autres co-financeurs qui désirent cofinancer les réparations et remises en selle des particuliers peuvent se faire connaître sur le site Coupe de Pouce Vélo