Quel chauffage choisir pour une maison ancienne ?

Date de publication : vendredi 5 juin 2020

Le choix d’un mode de chauffage peut être source d’économie dans un logement. Ce choix est d’autant plus important dans une maison ancienne.

chauffage maison ancienne

Les critères de choix d’un mode de chauffage

Le meilleur choix de chauffage dans une maison ancienne dépend de plusieurs critères.

Quelle énergie pour le nouveau chauffage ?

La rénovation thermique d’une maison ancienne est l’occasion de passer d’une énergie polluante et peu économique comme le chauffage au fioul à une énergie renouvelable et donc moins chère :

  • solaire,
  • bois / biomasse,
  • géothermie,
  • aérothermie.

La disponibilité de certaines sources d’énergie est un critère important : absence de raccordement au gaz de ville, terrain trop petit pour installer la géothermie, etc.

Quel équipement de chauffage à remplacer ?

Dans une maison ancienne, l’absence de rénovation énergétique incite à remplacer un type de chauffage par un équipement similaire plus moderne (cheminée par poêle à pellets ou vieille chaudière à gaz par une chaudière au gaz à très haute performance énergétique).

Pour ne pas avoir à changer tout le système de chauffage, un système central (radiateurs en fonte liés à une chaudière) sera remplacé par un autre système de chauffage central. Que vous choisissiez la géothermie ou la chaudière gaz haute condensation, le nouveau mode de chauffage vous apportera un plus grand confort. Il diminuera aussi sensiblement la facture d’énergie, particulièrement si le mode de chauffage existant fonctionne au fioul.

De même, si vous chauffez à l’électricité, le choix de radiateurs connectés fonctionnant à l’énergie solaire est un choix judicieux. L’installation de chauffage peut être pilotée à distance et s’adapter aux habitudes de consommation du foyer.

Le choix de la pompe à chaleur réversible est incontournable pour ceux qui veulent améliorer le confort de leur habitation non seulement en hiver mais aussi en été. Ce mode de chauffage peut tout à fait être installé en rénovation.

Le nombre et la taille des pièces

Une maison ancienne est souvent constituée de nombreuses petites pièces. Si la configuration architecturale est conservée, des chauffages comme le poêle à pellets ne permet pas de chauffer toute la maison. Un chauffage central est alors plus adapté.

Le mode de chauffage doit aussi être dimensionné pour chauffer correctement l’ensemble des pièces. Dans le cas contraire, il peut être complété par un autre mode de chauffage, avec la réserve que cela risque d’alourdir la facture de chauffage (ex. poêle à pellets dans la pièce de vie et radiateurs électriques dans les chambres).

Le coût d’installation en question

Le coût d’installation d’un nouveau mode de chauffage dans une maison ancienne peut entrer dans les critères de choix. Il faut cependant bien comprendre qu’un système de chauffage efficace utilisant une source d’énergie renouvelable sera amorti rapidement à moyen terme.

L’installation d’un système de chauffage géothermique peut coûter 20 000 euros pour une superficie de 120 m² avec des capteurs horizontaux. A terme, la facture d’énergie sera d’environ 300 euros par an TTC. En comparaison, une facture de chauffage au fioul dans une maison ancienne peut coûter 2 000 à 3000 euros par an (pour 100 m² dans une région tempérée).

La différence de coût d’installation (de 5 000 à 15 000 euros) sera très rapidement amortie grâce à une facture de chauffage allégée.

Pour une pompe à chaleur air-eau, il faut compter de 8 000 à 12 000 euros, tandis qu’une chaudière à condensation coûte autour de 3 000 euros, mais ne permet pas autant d’économie sur la facture d’énergie.

Diminuer le coût d’installation du nouveau mode de chauffage

Il est possible de réduire le coût de l’installation de son nouveau mode de chauffage dans une opération de rénovation thermique.

Jusqu’à fin 2021, le remplacement d’une vieille chaudière fioul, charbon ou gaz (sans condensation) est éligible au coup de pouce énergie « chauffage », à condition que le nouveau système de chauffage soit très performant. Il peut notamment s’agir de :

  • pompes à chaleur air-eau et eau-eau,
  • chaudières gaz à très haute performance énergétique,
  • pompes à chaleur hybrides,
  • chaudières biomasse,
  • appareils de chauffage au bois (si remplacement du charbon),
  • systèmes solaires combinés

Les travaux de rénovation énergétique sont également éligibles à l’éco-prêt à taux zéro, au CITE, à la TVA à 5,5 % et à certaines aides régionales ou locales. Pour connaître vos droits, il est recommandé de vous rapprocher de votre conseiller énergie. Ils sont disponibles partout en France et l’annuaire est disponible sur le site FAIRE.

Chauffer une maison ancienne peut s’avérer très coûteux. Il est impératif, au préalable, de réaliser une isolation thermique efficace, pour que la chaleur ne s’échappe pas par le toit et les fenêtres.

Sources :
https://www.renovationettravaux.fr/chauffage-choisir-maison-ancienne
https://www.climamaison.com/conseil-expert/cout-d-une-installation-de-geothermie.htm
https://ma-maison-eco-confort.atlantic.fr/remplacez-votre-chaudiere-par-une-pompe-a-chaleur/