+

Information importante COVID-19

Chers clients, chers visiteurs,
Nous reprenons progressivement l'étude de vos dossiers envoyés durant le confinement. Nous ne pouvons pas encore garantir des délais de traitement normaux pour les dossiers envoyés par courrier ou par mail.
Pour en savoir plus sur l'état d'avancement de votre dossier, nous vous invitons à vous connecter sur votre espace personnel.

Vous pouvez également nous contacter par mail ou par chat via notre site internet.

Nous vous remercions pour votre compréhension.

Information COVID-19

Travaux d’isolation : comment calfeutrer les fenêtres pour l’hiver

Date de publication : jeudi 9 avril 2020

Une habitation mal isolée laisse non seulement s’échapper la chaleur mais elle laisse aussi passer l’air froid. 15 % des déperditions de chaleur passent par les portes et les fenêtres, selon l’ADEME. Calfeutrer les fenêtres pourrait sauver 5 % des calories perdues. Voici donc quelques conseils pour calfeutrer les fenêtres avant l’hiver.

fenêtre avec rideaux

Quels produits pour calfeutrer les fenêtres ?

Calfeutrer portes et fenêtres pour se protéger du froid peut se faire de différentes façons. Pour poser un joint d’étanchéité, on peut utiliser :

  • le mastic vitrier,
  • le bourrelet autocollant en mousse ou caoutchouc,
  • la mousse polyuréthane,
  • les joints en plastique ou métalliques.

Le matériau utilisé dépend essentiellement du type de fenêtre. Sur le béton ou le bois, plutôt poreux, on pourra poser un mastic en latex acrylique, tandis que sur les fenêtres en plastique, le joint silicone sera adapté.

Nos conseils pour bien calfeutrer les ouvrants

Les bâtiments anciens présentent des défauts de jointure. Pour vérifier où se trouvent les déperditions, il suffit de poser des tissus légers (soie, par exemple) à côté des lieux les plus évidents. Des bougies peuvent aussi faire l’affaire, le vacillement de la flamme étant signe de courant d’air.

Il peut être nécessaire non seulement de calfeutrer les fenêtres et les portes, mais aussi de prévoir un joint mousse autour des interrupteurs et des prises de courant, souvent sources de courants d’air. Il ne faut pas oublier le bas des portes qui, à lui seul, peut faire baisser la température de plusieurs degrés.

Avant la pose du calfeutrage, il est nécessaire de bien nettoyer les dormants des fenêtres :

  • sur le bois : trichloréthylène ou autre dégraissant,
  • sur le PVC : eau savonneuse additionnée de citron.

La surface à calfeutrer doit être parfaitement lisse. Il peut, dans les bâtiments anciens, être utile de poncer les fenêtres en bois pour en retirer la peinture ancienne. Si un bourrelet de calfeutrage en mousse préexistait, il faut s’assurer de bien en retirer tous les morceaux. Dans le cas contraire, le nouveau joint d’étanchéité pourra être plus difficile à poser et perdre de son efficacité.

La technique de calfeutrage des fenêtres

Selon les matériaux utilisés, la technique pour calfeutrer portes et fenêtres sera différente. On ne pose pas un mastic comme on applique un joint de calfeutrage.

La technique ancestrale : le mastic

De tout temps, le mastic a été utilisé pour calfeutrer les fenêtres en bois. L’avantage de ce matériau est qu’il permet de boucher les fissures en même temps. Le mastic vitrier peut être appliqué à l’aide d’une spatule dans la feuillure des fenêtres, après nettoyage des bandeaux à calfeutrer. Le pistolet rend la pose du joint plus précise. Une fois le mastic vitrier sec, il faut ébavurer à l’aide d’un cutter.

Les mastics sont maintenant livrés avec un film qui se pose sur le joint avant fermeture de la fenêtre. De cette façon, le mastic prend sa place et il suffit ensuite de retirer le film après 24 heures.

La pose d’un bourrelet de calfeutrage

Les bourrelets de calfeutrage, qu’ils soient en mousse ou en caoutchouc, se posent assez facilement :

  • nettoyer les parties fixes de la fenêtre,
  • dérouler un peu du bourrelet,
  • retirer la pellicule protégeant l’autocollant,
  • poser sur la fenêtre à partir d’un angle,
  • appuyer avec un chiffon sec,
  • couper avec un cutter.

Poser un joint plastique autocollant à profil en V

Plus résistante, la bande plastique autocollante à profil en V est un joint particulier. Seule une partie de sa largeur est autocollante, l’autre partie étant destinée à obstruer l’écart entre l’ouvrant et le dormant. Ce type de joint n’est pas adapté pour des fenêtres anciennes.

Après nettoyage de la fenêtre à calfeutrer, la partie autocollante est placée sur le dormant et l’autre partie placée en V vers l’extérieur. Après fermeture de la fenêtre, le V du joint se referme pour empêcher le passage de l’air froid.

Appliquer de la mousse polyuréthane

Rapide et pas cher, ce dispositif permet de limiter les passages d’air frais dans la maison. En vaporisant la mousse polyuréthane autour des fenêtres, celle-ci s’engouffre dans les brèches qu’elle vient combler. Elle est très pratique pour calfeutrer rapidement les fenêtres, à condition de ne pas en mettre plus que nécessaire.

Globalement, tous les matériaux de calfeutrage des fenêtres se valent, du point de vue de leur efficacité. Ils sont plus ou moins faciles à poser et peuvent parfois nécessiter l’intervention d’un professionnel qualifié. Mais ils ne remplaceront jamais une véritable opération de rénovation énergétique intégrant le changement des fenêtres et une très bonne isolation. A ce sujet, il est encore temps de financer vos travaux de rénovation.

Sources :
https://www.econo-ecolo.org/comment-calfeutrer-fenetres/#Mastic
https://www.systemed.fr/conseils-bricolage/calfeutrage-fenetres-par-divers-procedes,7287.html
https://www.linternaute.com/bricolage/amenagement-interieur/1105334-calfeutrer-vos-portes-et-fenetres/1105356-profil-v
https://www.maisonentravaux.fr/fenetres/fenetre-pvc-alu-bois/comment-calfeutrer-fenetres/#difference-entre-le-mastic-et-le-joint-detancheite-pour-isoler-ses-fenetres
https://fenetre.ooreka.fr/fiche/voir/127812/poser-des-joints-d-isolation-aux-fenetres