Bois ou fioul : quel système de chauffage est le plus écologique ?

Date de publication : vendredi 13 mai 2022
Date de mise à jour : lundi 25 septembre 2023

Toutes les énergies de chauffage n’ont pas le même impact écologique. Comparer bois ou fioul n’est pas inutile quand les prix du fioul flambent. Laquelle de ces énergies est-elle la plus polluante ? Au moment de changer son système de chauffage, vaut-il mieux chauffer au bois ou préférer le chauffage au fioul ? Découvrez la réponse.

REPLACE noir avec bûches

CHAUFFAGE AU BOIS : DE QUOI PARLE-T-ON ?

Il faut savoir que se chauffer au bois ne se limite plus à la cheminée classique. Il existe maintenant plusieurs types de chauffage au bois :

  • la cheminée à foyer ouvert,
  • la cheminée à foyer fermé ou à insert,
  • le poêle à bûches,
  • la chaudière à bois,
  • le poêle à granulés ou à pellets,
  • la chaudière à granulés ou à pellets.

Le choix est vaste et dépend notamment de la surface à chauffer. En choisissant le système de chaudière raccordée à des radiateurs ou un plancher chauffant, la totalité des pièces d’une maison peut être chauffée avec le chauffage central, au même titre que la chaudière au fioul.

BOIS OU FIOUL, RENOUVELABLE OU NON RENOUVELABLE ?

Le fioul est tiré du pétrole, une énergie fossile extraite à l’aide de forages en mer ou à terre, puis raffiné avant d’être distillé en coupe moyenne pour obtenir le fioul domestique. Il ne s’agit donc pas d’une énergie renouvelable.

Depuis quelques années déjà, les réserves de pétrole tendent à s’épuiser. Certains pays, notamment les Etats-Unis, ont donc autorisé l’exploitation du pétrole de schiste, extrait par des techniques très impactantes pour l’environnement.

A l’inverse, le bois, quelle que soit sa forme (bûches, pellets, etc.), est issu de la coupe des arbres, c’est-à-dire de l’exploitation des bois et forêts. Les forêts françaises, dans leur majorité, bénéficient d’écolabels garants de leur exploitation durable. Sans conteste, le bois est donc une énergie renouvelable, puisqu’il suffit de replanter des arbres pour obtenir plus de bois.

LE CHAUFFAGE AU BOIS EST-IL POLLUANT ?

Il n’est pas contestable que le chauffage au bois émet des gaz à effet de serre, notamment du CO2. C’est particulièrement vrai pour les foyers ouverts. Il est donc recommandé de choisir un système performant, type chaudière bois, qui permet de chauffer toute la maison en émettant moins de CO2.

Les poêles à bois et chaudières bois performants disposent d’un système de récupération des fumées, qui sont brûlées dans une deuxième combustion. De cette façon, l’appareil produit plus de chaleur avec moins de fumée. Ces appareils de chauffage au bois sont considérés comme non polluants.

Globalement, le chauffage au bois n’est pas considéré comme polluant. En effet, le CO2 produit par ce type de chauffage est moins élevé que celui absorbé par l’ensemble des arbres nécessaires à son fonctionnement.

QU’EN EST-IL DE L’IMPACT ENVIRONNEMENTAL DU CHAUFFAGE AU FIOUL ?

La combustion du fioul entraîne la production de composés nocifs : particules fines, oxyde d’azote, dioxyde de soufre, dioxyde de carbone, etc. Si la chaudière au fioul à condensation est très performante et évacue moins de polluants, elle reste malgré tout peu écologique.

C’est ce qui a conduit le Gouvernement à vouloir supprimer l’installation de chauffages au fioul à compter de juillet 2022, date à laquelle les équipements de chauffage et de production d’eau chaude ne devront pas émettre plus de 300 gCO2eq/kWh PCI.

Des aides ont été mises en place pour remplacer les chaudières fioul dans les constructions existantes. Le remplacement est notamment éligible à MaPrimeRénov. De plus, depuis le 1er janvier 2022, les barèmes ont été augmentés pour l’installation d’insert bois et de foyer fermé.

Chauffage au fioul ou chauffage au bois : quel est le chauffage le plus écologique ?

Le chauffage au bois et le chauffage au fioul ont tous deux des impacts environnementaux, mais à des degrés différents.

Le fioul est une énergie fossile extraite par forage et raffinage du pétrole. Sa combustion produit des composés nocifs :

  • particules fines, l’oxyde d’azote,
  • dioxyde de soufre,
  • dioxyde de carbone.

Même si les chaudières au fioul à condensation sont plus performantes et émettent moins de polluants, elles restent peu écologiques.

Le bois, quant à lui, est une énergie renouvelable, dès lors qu’il provient de l’exploitation durable des forêts. De plus, les granulés de bois ne sont pas fabriqués à partir du bois des forêts mais à partir des résidus de bois : chutes de menuiseries, sciure et autres coproduits de la « filière bois ». Ajoutons que le chauffage au bois, bien qu’émettant du CO2, affiche un bilan carbone neutre car le CO2 émis est inférieur à celui absorbé par les arbres pendant leur croissance.

Il faut également noter que les nouveaux systèmes de chauffage au bois (poêles et chaudières) sont bien plus performants que nos anciennes cheminées et possèdent un système de récupération des fumées, réduisant ainsi nettement les émissions (cf le comparatif pollution chauffage bois de Que Choisir : “Chauffage au bois - Gare à la pollution”, publié le 21/09/2019).

Ajoutons que le Gouvernement aide les ménages à remplacer leur chaudière fioul par tout autre mode de chauffage fonctionnant aux énergies renouvelables, y compris les poêles et chaudières bois. La prime bois fioul versée fin 2022 pour compenser l’augmentation des coûts de l’énergie, était quant à elle nettement plus favorable aux usagers du bois qu’à ceux utilisant le fioul pour se chauffer.

Si vous hésitez et vous demandez encore quel est le mode de chauffage le plus écologique, sachez que le chauffage au bois est généralement considéré comme le mode de chauffage le moins polluant, loin devant le chauffage au fioul.

Quels sont les autres systèmes de chauffage les plus écologiques ?

D’autres systèmes de chauffage sont reconnus pour leur efficacité énergétique et leur faible impact environnemental :

  1. Pompe à chaleur : ce système utilise l’énergie thermique présente dans l’air, le sol ou l’eau pour chauffer la maison. Il consomme 3 à 5 fois moins d’énergie qu’il n’en produit et n’émet pas directement de gaz à effet de serre.
  2. Système solaire combiné : il utilise l’énergie solaire pour fournir à la fois le chauffage et l’eau chaude sanitaire. C’est une solution écologique, mais son efficacité dépend de l’ensoleillement de la région.
  3. Autoconsommation solaire : ce système consiste à produire de l’électricité à partir de panneaux solaires installés sur le toit de la maison, puis à l’utiliser pour alimenter le chauffage et les autres appareils électriques de la maison. C’est une solution écologique, mais elle nécessite un investissement initial important pour l’installation des panneaux solaires.
  4. Chauffage à l’hydrogène : bien que cette technologie soit encore en développement, l’hydrogène offre un potentiel comme source de chauffage écologique. L’hydrogène peut être produit à partir de sources renouvelables et sa combustion ne produit que de l’eau.
  5. Chauffage par biomasse : ce système utilise des matériaux organiques comme le bois, les résidus agricoles ou les déchets alimentaires pour produire de la chaleur. C’est une option renouvelable qui peut être très économique, surtout si vous avez accès à une source locale de biomasse.

Ces systèmes sont tous respectueux de l’environnement et peuvent aider à réduire les émissions de gaz à effet de serre et la dépendance aux combustibles fossiles. Leur rendement et leur coût peuvent varier en fonction de nombreux facteurs, tels que la localisation de la maison, le climat local et la configuration spécifique du bâtiment.