Quelles aides à la rénovation énergétique pour les revenus modestes

Date de publication : vendredi 6 mai 2022
Date de mise à jour : mercredi 19 juillet 2023

Les ménages aux revenus les plus modestes subissent de plein fouet les hausses de prix du gaz et de l’électricité. Seul moyen pour s’en sortir, réduire la facture de chauffage en effectuant des travaux de rénovation énergétique. C’est pourquoi le Gouvernement intensifie son action en faveur des ménages les plus modestes, par la mise en place des aides à la rénovation énergétique pour les revenus modestes et très modestes.

dessin de maison à la craie à coté échelle énergie

Revenus modestes et très modestes : de quoi parle-t-on ?

Les aides à la rénovation énergétique sont fondées sur un barème national qui permet de déterminer quels sont les ménages prioritaires. Le barème prend en compte le revenu fiscal de référence, qui apparaît à la fin de votre avis d’imposition sur le revenu, pour fixer les plafonds de ressources des ménages aux revenus modestes et des ménages aux revenus très modestes.

Plafonds de ressources des ménages très modestes
Nombre de personnes déclarées sur votre avis d’impôt Plafonds de revenus du ménage en Île-de-France (€) Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)
1 22 461 16 229
2 32 967 23 734
3 39 591 28 545
4 46 226 33 346
5 52 886 38 168
Par personne supplémentaire 6 650 4 813
Plafonds de ressources des ménages modestes
Nombre de personnes déclarées sur votre avis d’impôt Plafonds de revenus du ménage en Île-de-France (€) Plafonds de revenus du ménage pour les autres régions (€)
1 27 343 20 805
2 40 130 30 427
3 48 197 36 591
4 56 277 42 748
5 64 380 48 930
Par personne supplémentaire 8 097 6 165

Revenus modestes et aides à la rénovation énergétique : où se renseigner ?

Le gouvernement a mis en place un accompagnement spécifique personnalisé à destination des ménages modestes et très modestes dans leur projet de rénovation énergétique. Cet accompagnement se traduit par deux nouveaux outils :
-  France Rénov’,
-  Mon Accompagnateur Rénov’.

France Rénov, pour débroussailler le terrain des aides à la rénovation énergétique

L’ensemble des services de conseil énergétique aux ménages a été regroupé au sein d’un service public unique : France Rénov. L’objectif du Gouvernement est de simplifier l’accès des ménages aux aides et conseils à la rénovation énergétique, souvent méconnus du grand public.

Le service public France Rénov, piloté par l’Agence nationale de l’Habitat (ANAH), rassemble ainsi, depuis 2022, les Points rénovation information service de l’ANAH et les espaces conseil FAIRE en un « guichet unique ». Il est accessible de plusieurs façons :

  • 550 Espaces conseil France Rénov répartis dans toute la France,
  • Site Internet France-renov.gouv.fr : simulations, annuaire d’artisans RGE, carte des espaces conseil France Rénov,
  • Numéro vert d’appel unique et gratuit 0 808 800 700.

Depuis 2023 est intégré au service public un portail unique de dépôt des demandes d’aides à la rénovation énergétique.

Pour un parcours simplifié, vous pouvez retrouver l’Espace conseil France Rénov le plus près de chez vous en vous connectant sur le site france-renov.gouv.fr/services-france-renov. Celui-ci vous donnera toutes les informations et conseils gratuits et personnalisés nécessaires pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique et pourra vous orienter vers l’Accompagnateur Rénov’ le plus proche.

Mon accompagnateur rénov, pour vous conseiller sur les travaux de rénovation énergétique

Parce que le passage de l’idée à l’action n’est pas facile, Mon Accompagnateur Rénov accompagne les ménages dans la définition des travaux prioritaires et dans la recherche d’aides pour financer leur projet. Il vous apporte une aide pluridisciplinaire de bout en bout vers la rénovation globale du logement :

  • Visite du logement,
  • Diagnostic,
  • Recommandation pour des travaux performants,
  • Prise en compte de votre situation,
  • Conseil pour choisir des artisans et comprendre les devis,
  • Simulation et demandes d’aides, etc.

Le recours à Mon Accompagnateur Rénov est d’ailleurs obligatoire :
-  depuis le 1er janvier 2023, si vous souhaitez bénéficier de l’aide MaPrimeRénov’ Sérénité,
-  à partir du 1er septembre 2023, si vous réalisez deux forfaits de travaux et sollicitez une aide MaPrimeRénov’ de plus de 10 000 euros.

Quelles sont les aides à la rénovation énergétique dont peuvent bénéficier les ménages modestes ?

La rénovation énergétique des logements n’est pas réservée aux ménages riches. Tous les ménages peuvent bénéficier des aides du Gouvernement et les ménages modestes et très modestes bénéficient d’aides plus importantes pouvant couvrir jusqu’à 90 % des dépenses.

Ma Prime Rénov, des aides à la rénovation énergétique plus élevées pour les revenus modestes

Avec MaPrimeRénov, le Gouvernement veut faciliter l’accès à la rénovation énergétique de tous les Français, y compris les ménages aux revenus modestes et très modestes. 2,5 milliards d’euros ont été affectés au budget 2023 pour le financement MaPrimeRénov. Sur 728 555 logements rénovés en 2022, 71 % concernaient des ménages aux revenus modestes et très modestes.

En 2022, l’aide MaPrimeRénov a évolué pour plus d’efficacité. Ainsi, seuls les logements de plus de 15 ans occupés 8 mois par an sont éligibles, considérant que ce sont les plus énergivores. Globalement, les barèmes restent inchangés. Un ménage aux revenus très modestes peut ainsi bénéficier d’une aide MaPrimeRénov de 4 000 euros pour l’installation d’une pompe à chaleur air/eau (3 000 euros pour les ménages aux revenus modestes).

Depuis janvier 2022, les forfaits pour l’installation d’inserts ou de foyers fermés ont été augmentés.

Les aides MaPrimeRénov sont bonifiées à hauteur de 1 500 euros dans deux cas :

  • Le logement sort des classes énergie-climat F ou G (passoire thermique) après les travaux,
  • Le logement atteint les classes énergie-climat A ou B après les travaux.

Ma Primé Rénov Sérénité, l’aide à la rénovation globale pour les revenus modestes

Le Gouvernement a institué, depuis 2022, une nouvelle aide pour inciter à la rénovation énergétique globale des ménages aux revenus modestes et très modestes : MaPrimeRénov Sérénité.

L’éligibilité à MaPrimeRénov Sérénité dépend des ressources

mais également de plusieurs autres conditions :

  • Logement construit depuis au moins 15 ans,
  • Résidence principale habitée au moins 8 mois par an,
  • Absence d’éco-prêt à taux zéro dans les 5 dernières années,
  • Accompagnement individuel technique, social et financier
  • Réalisation d’une rénovation globale (6 postes de travaux)
  • Gain énergétique de 35 % minimum (contrôlé par un audit),
  • Atteinte de la classe E au moins.

La prime représente jusqu’à 17 500 euros (50 % du coût hors taxes des travaux plafonné à 35 000 euros) pour les ménages aux revenus très modestes et 12 250 euros (35 % du coût hors taxes des travaux plafonné à 35 000 euros) pour les ménages aux revenus modestes.

Comme MaPrimeRénov, MaPrimeRénov Sérénité peut être bonifiée lorsque les travaux permettent de sortir du statut de passoire thermique ou d’atteindre le niveau BBC (bâtiment basse consommation). Cumulable avec l’éco-prêt à taux zéro, la TVA réduite, les aides des collectivités et le chèque énergie, elle est aussi cumulable avec la prime éco-énergie Auchan. Si la rénovation globale permet d’atteindre un gain énergétique de 55 %, elle peut bénéficier du coup de pouce « rénovation performante ».

L’objectif final est d’inciter les ménages précaires à procéder à une rénovation globale avec un reste à charge réduit à son strict minimum. Ces mesures devraient permettre, in fine, aux ménages de sortir de la précarité énergétique et de ne plus souffrir des hausses des prix de l’énergie.

L’Eco-PTZ, le prêt à taux zéro pour tous, y compris les ménages modestes

Les ménages modestes et très modestes peuvent bénéficier de l’éco-prêt à taux zéro afin de financer la partie de leurs travaux qui reste à leur charge après déduction des aides.

Ce prêt à taux zéro, remboursable sur 15 ans, peut aller jusqu’à 30 000 euros et couvre tous les travaux d’écorénovation :

-  isolation thermique,
-  remplacement de chauffage,
-  installation des systèmes de chauffage et production d’eau chaude fonctionnant aux énergies renouvelables (10 000 euros maximum),
-  réhabilitation de l’assainissement individuel,
-  rénovation énergétique globale (50 000 euros remboursables sur 20 ans),
-  et plus globalement les travaux éligibles à MaPrimeRénov Sérénité.

Le prêt avance rénovation

Pour les propriétaires modestes ou très modestes, le prêt avance rénovation constitue un complément aux autres aides. Il permet de reporter le remboursement du montant emprunté au moment de la revente du bien ou du règlement d’une succession.

Ce prêt est particulièrement adapté aux ménages propriétaires dont les revenus ne permettent pas d’accéder au crédit.

Les primes Coup de Pouce

Les travaux de rénovation énergétique sont éligibles au programme de la prime éco-énergie Auchan. Les montants sont plus élevés pour les ménages aux revenus modestes et très modestes.

Le remplacement d’une vieille chaudière par un système de chauffage plus performant est en outre éligible au “Coup de pouce Chauffage”, portant les aides des certificats d’économies d’énergie à 5 400 euros maximum pour les ménages modestes et très modestes.