Les aides pour lutter contre la précarité énergétique

Date de publication : lundi 16 octobre 2017

La précarité énergétique désigne les difficultés particulières pour une personne à disposer de la fourniture d’énergie nécessaire à la satisfaction de ses besoins élémentaires en raison de l’inadaptation de ses ressources ou de ses conditions d’habitat.

Cette situation concerne 14% des ménages français selon l’INSEE. Ces ménages dépensent plus de 10% de leurs revenus pour leur facture d’énergie. Les conséquences sont multiples : sur la santé, le confort…

Quelles solutions pour lutter contre la précarité énergétique ?

La précarité énergétique peut être réduite par deux façons :

  • En agissant sur le caractère énergivore d’un bâtiment, notamment à travers l’étude de la performance énergétique
  • En proposant une aide aux paiements, que ce soit par le biais des tarifs sociaux et maintenant par le chèque énergie

Focus sur les aides financières :

Le chèque énergie est un dispositif mis en place en 2016 dans 4 départements : Ardèche, Aveyron, Côtes d’Armor et Pas-de-Calais. Il est un moyen de paiement des factures et a vocation à remplacer les tarifs sociaux dans toute la France d’ici 2018. Ce chèque peut également être utilisé comme chèque travaux afin de financer vos travaux de rénovation énergétique, à condition que le professionnel choisi soit RGE. Il est en plus cumulable avec la Prime Eco Energie Auchan.

Auchan a décidé de lutter contre la précarité énergétique en renforçant les aides financières proposés.

Comment Auchan lutte contre la précarité énergétique ?

Depuis 2015, Auchan est engagé dans la lutte contre la précarité énergétique. Ainsi, si vous êtes concernés par les critères de revenus fixés par le ministère, vous pouvez bénéficier de :

La Prime Eco Energie s’est enrichie depuis 2015 du Bonus Eco Energie qui est une prime supplémentaire qui vous est accordée selon votre situation fiscale. N’oubliez donc de simuler votre bonus en renseignant vos revenus ! Par exemple, pour un poêle à bois, vous pouvez recevoir, selon vos revenus, une prime de 255 € contre 100 € pour une prime classique.

Sources :
https://www.insee.fr/fr/statistiques/fichier/1280942/ip1351.pdf
http://www.ademe.fr/expertises/batiment/quoi-parle-t/precarite-energetique
https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/lutte-contre-precarite-energetique