Isoler un grenier : pourquoi et comment procéder

Date de publication : vendredi 23 avril 2021

C’est par le toit que se font les plus grosses pertes de calories. Isoler un grenier est donc une opération de rénovation thermique de premier plan. Découvrez toutes les raisons d’isoler un grenier et comment procéder pour améliorer l’efficacité thermique de votre maison.

Bureau combles

Pourquoi vous devriez isoler votre grenier ?

L’isolation du grenier participe à l’amélioration de la performance énergétique des logements. Selon l’ADEME, jusqu’à 30 % des déperditions de chaleur passent par le toit. C’est une raison suffisante pour isoler un grenier. Pourtant, ce n’est pas l’unique raison.

Pendant l’hiver, la condensation vient prendre place entre les différentes couches du toit, à la jonction de l’air froid extérieur et de l’air chaud intérieur. Cette condensation peut abîmer les matériaux d’isolation du toit. Une bonne isolation doit permettre de limiter l’humidité.

Avec une bonne isolation du grenier, la maison demande moins de chauffage et moins de ventilation. Non seulement vous faites des économies d’énergie et obtenez un meilleur confort mais, de plus, les systèmes de ventilation et de chauffage étant moins sollicités auront une durée de vie plus longue.

Ajoutons qu’un grenier bien isolé protège le logement des bruits extérieurs. Si votre maison est proche d’un aéroport, d’une route à grande circulation ou même d’une école, vous améliorerez votre bien-être.

Quelles sont les méthodes d’isolation pour un grenier ?

Il est possible d’isoler le grenier de trois façons :

  • isoler les pentes intérieures de toiture,
  • isoler le plancher du grenier,
  • isoler le toit par l’extérieur.

La méthode d’isolation préconisée dépend de l’utilisation future du grenier. L’isolation des pentes de toitures, également appelées rampants, se pratique lorsque le grenier est transformé en pièce d’habitation :

  • Chambre,
  • Salle de jeux pour enfants,
  • Suite parentale,
  • Un espace de télétravail, etc.

En revanche, si le grenier reste un grenier, uniquement utilisé comme lieu de stockage, l’isolation de son plancher est une solution plus efficace en termes d’économies d’énergie et de confort thermique.

Bien sûr, il est possible d’isoler à la fois le plancher et les rampants du grenier. Compte tenu de son coût plus élevé, cette méthode est retenue dans les cas de transformation du grenier en surface habitable nécessitant une isolation phonique.

Comment isoler le plancher du grenier ?

L’isolation du plancher du grenier est la solution la plus facile à mettre en œuvre et la moins coûteuse. Il suffit de poser de la laine de verre ou de roche sur un pare-vapeur et le tour est joué. Si le grenier sert de lieu de stockage, les panneaux de laine minérale peuvent être recouverts d’un plancher à bas prix. Il est possible également de poser des panneaux isolants qui comportent à la fois le pare-vapeur et la finition plancher. Un peu plus chers à l’achat, ils sont finalement moins coûteux à la pose.

Notez que l’isolation du plancher du grenier n’empêche pas le froid de pénétrer dans le grenier mais seulement dans le logement.

Comment isoler un grenier aménagé ?

Si vous souhaitez aménager le grenier, la meilleure solution est la pose de rouleaux de laine minérale sous les rampants de toiture. Pour obtenir la meilleure efficacité thermique, l’isolation doit atteindre une résistance thermique de 8m².K/W.

Celle-ci implique que la couche d’isolant soit suffisamment épaisse. Comptez 25 à 30 cm d’épaisseur de laine de verre pour obtenir ce niveau de performance thermique. Si vous voulez gagner de la place, vous pouvez utiliser des isolants moins épais mais tout aussi performants : mousse résolique, panneaux sous vide.