+

Offre promotionnelle

Bénéficiez de 30 supplémentaires

si vous nous retournez votre dossier complet entre le 14/10/2019 et le 30/11/2019.

Offre réservée pour les travaux d'installation d'une chaudière haute performance ou de poêle à bois, voir conditions ici

offre promotionnelle

Établissements touristiques : réduire son empreinte énergétique

Date de publication : mercredi 5 juin 2019

De l’hôtel au camping, c’est le défi du moment : les établissements touristiques veulent réduire leur empreinte énergétique, et contribuer à réduire la part prise par le secteur tourisme dans la situation environnementale actuelle.

Le tourisme et son empreinte carbone

8 % des émissions de gaz à effet de serre sont dues au tourisme* : un chiffre en très forte hausse qui est principalement lié au transport (aérien ou routier). A l’heure où le voyage devient de plus en plus accessible, des solutions existent pour réduire cet impact environnemental : le tourisme durable, responsable ou encore l’agrotourisme permettent de concilier détente, découverte et respect de l’environnement et des populations.

  • Le tourisme durable dérive du concept de développement durable. Il s’agit de voyager en accord avec les principes de respect environnemental : transports propres ou compensés carbone, recherche d’impact minimal sur les milieux naturels, soutien aux populations et à l’économie locale...
  • Le tourisme responsable vise avant tout à minimiser les traces de son passage en réduisant au maximum tout impact sur l’environnement ou les populations. Il se pratique souvent en pleine nature.
  • Enfin, l’agrotourisme permet la découverte au plus près du monde agricole et de ses productions. Son dérivé, le woofing, offre le gîte et le couvert en échange d’un peu de travail à la ferme ; une véritable opportunité de contribuer à l’équilibre écologique et social !

Quel que soit le choix, il passe naturellement par le choix d’un hébergement compatible avec ces valeurs : écogîtes, vacances à la ferme, encore campings verts vous ouvrent leurs portes.

Hébergement éco-friendly : les labels français

Pour vos vacances en France, choisissez des établissements touristiques labellisés : il existe autant de chartes que de types d’hébergement, chacune imposant des contraintes spécifiques.

La clef verte : le doyen des labels touristiques environnementaux (depuis 1988) récompense campings, hôtels et meublés de tourisme pratiquant une gestion écologique des déchets, de l’eau et de l’énergie ainsi que des actions de sensibilisation auprès de leurs clients.

Hôtels au naturel : les établissements sont situés dans des Parcs Naturels Régionaux. Au programme : respect de l’environnement et mise en valeur du patrimoine régional (gastronomique, artisanal, touristique…).

Accueil paysan et Bienvenue à la Ferme : gîtes, camping ou chambres d’hôtes en milieu rural et activités variées, proches de la nature : ces deux labels distinguent des solutions d’hébergement agro-touristiques. Découvrez et partagez le quotidien des hôtes agriculteurs tout en contribuant au maintien d’une activité paysanne.

Écogîtes et Gîtes Panda : les gîtes ruraux, d’étape ou chambre d’hôtes titulaires ont pour point commun un respect maximal de l’environnement. Les gîtes Panda, distingués par le WWF, assurent aux amateurs de faune la possibilité d’admirer les espèces locales. Les Écogîtes (label Gîtes de France) sont eux tournés vers la préservation du patrimoine culturel et naturel, tout en minimisant les impacts environnementaux par l’utilisation d’énergies renouvelables, par exemple. Envie de vous lancer ? Reprenez un gîte ou des chambres d’hôtes et créez à votre tour un hébergement écoresponsable. Pour avoir plus d’informations, vous pouvez consulter le site creagite.fr : il vous donnera tous les renseignements sur le sujet.

Et ailleurs dans le monde ?

Pour voyager responsable hors de nos frontières, confiez vos vacances à un voyagiste labellisé ATES (Association pour le Tourisme Équitable et Solidaire) ou ATR (Agir pour un Tourisme Responsable), pour un séjour aussi conforme à vos rêves qu’à vos conviction. Compensation carbone, découverte de l’environnement, soutien à l’économie locale, responsabilité sociale : tout pour un séjour inoubliable et équitable !

* Etude réalisée en 2018 par l’Université de Sydney et parue dans la revue Nature Climate Change.