La maison autonomie : fonctionnement, avantages, économie attendue

Date de publication : vendredi 17 février 2023

Réduire les consommations d’énergie, diminuer la pression sur les ressources naturelles et protéger l’environnement, voilà des raisons qui doivent conduire à s’intéresser aux maisons autonomes. Comment fonctionnent-elles ? Quels sont les avantages et inconvénients ? Combien coûte une maison autonome ? Quelles économies peut-on en attendre ? Auchan Energies vous dit tout sur les maisons autonomes.

dès maison

Qu’est-ce qu’une maison autonome ? Comment fonctionne-t-elle ?

Les maisons autonomes sont avant tout des habitations durables. Elles sont conçues pour répondre aux exigences énergétiques des occupants sans avoir besoin de se raccorder au réseau d’électricité, de gaz et d’eau.

Du point de vue de l’énergie, la maison autonome fonctionne comme une maison positive. Elle assure la production de toute l’énergie dont elle a besoin grâce à l’installation de panneaux solaires, qui peuvent être complétés par un poêle à bois ou une éolienne, par exemple.

La construction des maisons autonomes est une obligation depuis le 1er janvier 2022, date d’application de la réglementation environnementale RE 2020. Celle-ci prévoit en effet que toute nouvelle construction doit produire plus d’énergie que les besoins de sa consommation.

Le fonctionnement de la maison autonome va bien au-delà de celui initié par la maison passive, qui ne permet pas d’atteindre la pleine autonomie. La maison passive se concentre essentiellement sur l’isolation qui doit permettre de se passer d’un système de chauffage énergivore.

Quels sont les avantages et inconvénients de posséder une maison autonome ?

Les maisons autonomes offrent des avantages considérables en matière d’économies d’énergie. Elles permettent de gérer la consommation et de ne pas avoir à payer de factures d’électricité et de gaz.

L’autonomie énergétique permet de bénéficier d’une véritable indépendance vis-à-vis des réseaux publics. Les risques de délestages n’ont aucune influence sur le fonctionnement des maisons autosuffisantes en énergie.

Enfin, ce type de construction permet de préserver les ressources naturelles et est donc plus respectueuse de l’environnement tout en offrant une liberté dans les matériaux de construction utilisés.

Il faut noter que la maison autonome, bien qu’étant une maison écologique, ne répond pas à des critères de labellisation. Pour être autonome, il lui suffit de produire toute l’énergie que les occupants consomment par leurs différents usages, de la cuisine au chauffage en passant par l’éclairage.

Malgré tout, la maison autonome peut présenter des inconvénients :

  • Coût de construction plus élevé,
  • Absence de raccordement aux réseaux publics en cas de panne du système,
  • Besoin de place pour les différentes installations (onduleur, batterie, surface de toit pour panneaux solaires),
  • Dépendance aux conditions climatiques, et notamment d’ensoleillement.

Quels travaux pour rendre sa maison autonome ?

Rendre sa maison autonome nécessite quelques investissements. Cela inclut bien sûr les équipements tels que les panneaux solaires, les batteries de stockage, l’onduleur pour convertir l’énergie en électricité et le chauffe-eau solaire thermique.

Vous devez prévoir une quinzaine de panneaux photovoltaïques pour parvenir à rendre votre maison 100 % autonome en énergie (environ 15 000 kWh annuels avec une puissance de 6 kWc). Pour le chauffage, il est conseillé d’opter pour une chaudière biomasse.

Pour réduire les besoins en énergie et, par conséquent, la surface de panneaux solaires, vous devez compléter votre système de production d’énergie par une isolation renforcée des toitures, des murs et des fenêtres.

Enfin, il est intéressant d’investir dans des systèmes intelligents qui gèrent les consommations d’énergie et surveillent le fonctionnement du système.

Quelles économies avec la maison autonome ?

Si le prix d’une maison autonome est plus élevé que celui d’une maison classique, de l’ordre de 15 à 20 %, ce surcoût doit être confronté aux économies d’énergie réalisées. Une maison 100 % autonome en énergie et en eau n’est raccordée ni au réseau d’eau, ni aux réseaux de gaz et d’électricité. Elle permet ainsi 100 % d’économies sur les factures d’énergie et d’eau. Cela peut représenter plusieurs milliers d’euros chaque année.

Lorsqu’elle est conçue sur le modèle de la maison bioclimatique, la maison autosuffisante offre un réel confort thermique à ses occupants, qui doit aussi être considéré lors de la décision.

Une maison « classique » peut être transformée en maison autonome à moindre coût, grâce aux aides à la rénovation énergétique. Certains travaux sont en effet éligibles à MaPrimeRénov’ ou MaPrimeRénov’ Sérénité ainsi qu’à la prime éco-énergie Auchan, par exemple :

  • l’installation d’une chaudière biomasse,
  • la mise en place d’un chauffage solaire combiné,
  • l’installation d’un chauffe-eau solaire.

En outre, vous taux de TVA réduit à 5,5 % pour tous les travaux de rénovation énergétique, que ce l’installation des panneaux solaires ou pour l’isolation thermique de votre maison autonome.