+

Offre promotionnelle

Bénéficiez de 30 supplémentaires

si vous nous retournez votre dossier complet entre le 01/03/2019 et le 31/03/2019.

Offre réservée pour les travaux d'installation d'une chaudière haute performance ou de poêle à bois, voir conditions ici

offre promotionnelle

Energie, ce qui change en 2019

Date de publication : jeudi 21 février 2019

Chaque année, la Loi de Finances apporte son lot de nouveautés. Voici tout ce qui change au 1er janvier 2019 en matière d’énergie.

CITE, les fenêtres sont de retour

Elles avaient été évacuées de la liste des travaux au regard de leur faible impact écologique. Elles sont réintégrées au 1er janvier 2019, avec une aide réduite à 15 %, limitée à 100 euros par ouvrant. Il s’avère que, même si ce ne sont pas les travaux de rénovation les plus efficaces d’un point de vue énergétique, ces travaux font partie du top 3 des Français (cf. étude TREMI 2018 de l’ADEME).
Les chaudières à très haute performance énergétique fonctionnant au gaz ou à l’énergie renouvelable sont également éligibles à une aide de 30 %, plafonnée à 3 000 euros, alors que les chaudières fioul haute performance ne le sont plus.
Par ailleurs, le CITE évolue peu. Il reste sous cette forme jusqu’en décembre 2020. Il devrait ensuite être transformé en prime à destination des ménages les plus modestes.

Le chèque énergie plus élevé et pour plus de bénéficiaires

Plus de ménages devraient en bénéficier, le calcul étant basé sur un revenu fiscal de référence en hausse (10 700 euros en 2019 par personne contre 7 700 euros en 2018). Ainsi, ce ne sont pas moins de 2,2 millions de ménages supplémentaires qui devraient le toucher en avril prochain, soit un total de 5,8 millions de foyers.
Alors qu’il était en moyenne de 150 euros en 2018, le chèque énergie 2019 passera à 200 euros. Le montant du chèque énergie variera de 48 euros à 277 euros, en fonction de la composition du foyer et de la tranche de revenus imposables.

La prime éco-énergie revalorisée en 2019

Auchan augmente sa prime éco-énergie en 2019 pour les logements de plus de deux ans dans lesquels sont engagés des travaux d’économie d’énergie :
- isolation thermique,
- installation d’équipements fonctionnant aux énergies renouvelables,
- mise à niveau des systèmes de ventilation,
- etc.
Le montant de la prime dépend de plusieurs critères, et il peut être utile de faire une simulation pour savoir à combien elle peut s’élever.
Après l’année blanche des impôts sur le revenu, l’année 2019 sera une année idéale pour lancer des travaux de rénovation énergétique. Prime éco-énergie, CITE, éco-prêt à taux zéro, les aides pour y parvenir ne manquent pas.

Sources :
https://www.legifrance.gouv.fr/eli/arrete/2017/12/30/CPAE1736285A/jo/texte
https://www.economie.gouv.fr/cedef/cite-credit-dimpot-economie-energie
https://chequeenergie.gouv.fr/