COP 21, quelle suite depuis l’Accord de Paris ?

Date de publication : mercredi 9 août 2017

La COP21 s’était tenue à Paris en 2015, réunissant les 195 Etats signataires et l’Union Européenne. Elle a marqué les esprits car il s’agissait du premier accord international contre le dérèglement climatique. Il succède au protocole de Kyoto qui n’était valable que jusqu’en 2020.

LES COP : NEGOCIATIONS POUR L’APPLICATION DES ENGAGEMENT

Les Conférences des parties de la Convention-cadre (COP) sur les changements climatiques se déroulent chaque année et regroupent les 195 Etats signataires et l’Union Européenne mais aussi d’autres acteurs comme les ONG et les entreprises. Elles visent à faire le point sur l’application des engagements pris en faveur du climat, en les précisant, et en négociant de nouveaux engagements. Depuis la COP21 de 2015 qui s’est tenue en France, les COP sont centrées sur l’application de l’Accord de Paris.

L’ACCORD DE PARIS : DES MESURES AMBITIEUSES

Sa mesure phare est de contenir l’augmentation moyenne de la température nettement en dessous de 2 degrés par rapport aux niveaux préindustriels et à poursuivre l’action menée pour limiter l’élévation des températures à 1,5°. Tous les 5 ans chacun des pays signataires doit revoir ses engagements pour diminuer ses émissions de gaz à effet de serre. L’accord est entré en vigueur en France depuis le 4 novembre 2016 mais n’est pas encore appliqué. Durant la COP22, la date butoir de 2018 a été choisie pour se fixer sur les règles d’application de l’Accord de Paris. Il a connu un retentissement mondial : il était le premier accord universel sur le climat.

Quelles sont les avancées depuis l’Accord de Paris à l’aube de la COP23 ?

L’APRES COP21 : DISCUSSIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE

Les Etats signataires se sont réunis du 8 au 18 mai 2017 à la conférence de Bonn, en Allemagne. Les règles d’application de l’accord de Paris ainsi que les politiques nationales en faveur du climat ont été les sujets centraux de cette réunion. La menace de la sortie des Etats-Unis de l’Accord de Paris planait sur la conférence, décision que le président américain a pris deux semaines après la conférence de Bonn alors qu’il est le deuxième état le plus pollueur après la Chine. L’Accord continuera d’exister sans les Etats-Unis, mais la sortie des Etats-Unis est un défi de taille.

Lors de la COP23 qui se déroulera du 6 au 17 novembre, les modalités d’application de l’Accord de Paris seront revues. Les îles Fidji, Etat particulièrement menacé par le changement climatique, devraient mettre la vulnérabilité au cœur du débat.

Sources : http://www.developpement-durable.go... http://www.diplomatie.gouv.fr/fr/po... Source : http://newsroom.unfccc.int/fr/cop23... https://www.lesechos.fr/04/11/2016/...